L’élargissement de l’Union européenne dans un contexte de sécurisation croissante des migrations:enjeux et conséquences pour les nouveaux membres de l’Est

1 Cet article a été écrit dans le cadre d'un séminaire interdisciplinaire de maîtrise intitulé « L’immigration et la sécurité : nouveaux enjeux internationaux », regroupant des étudiants en sciences politiques et des étudiants en droit de l’Université du Québec à Montréal

Résumé

En mai 2004, l’Union européenne connaissait un élargissement sans précédent, passant soudainement de 15 à 24 pays membres. Cet élargissement s’est opéré dans un contexte mondial marqué par une sécurisation accrue des migrations ; une tendance à laquelle l’Union Européenne ne saurait échapper.
Cet élargissement constitue, aujourd’hui encore, un défi fondamental pour l’UE qui d’un côté craint pour sa sécurité en multipliant les politiques restrictives à l’endroit des migrations et qui, de l’autre, se doit d’intégrer ces dix nouveaux membres, pour la plupart issus de l’ancien bloc soviétique et n’ayant par conséquent que très peu d’expériences et de moyens en matière de contrôle migratoire ; ce domaine ayant été pendant plus de 60 ans l’apanage du pouvoir central de Moscou. Le défi à relever est d’autant plus grand si l’on considère le fait que ces nouveaux membres se situent géographiquement aux frontières centrales et orientales de l’Europe et en constituent ainsi l’une des plus importantes portes d’entrées.
En imposant à ces nouveaux membres la reprise intégrale de l’acquis communautaire, sans tenir compte des spécificités géographiques, historiques, économiques et politiques de ces pays, l’Union européenne risque de payer le prix d’une politique hypocrite et aveugle et de favoriser la multiplication d’effets pervers, pouvant aller jusqu’à compromettre, à terme, la stabilité de la région.

English

In May 2004, the European Union experienced an unprecedented expansion, growing suddenly from 15 to 24 member countries. The expansion occurred in a global framework marked by greater control over migration. The European Union cannot escape this trend.
This expansion continues to create major challenges for the European Union, which has security concerns that are leading to restrictive policies on migration, but which must also integrate the nine new members. Most of the new members used to belong to the Soviet bloc and therefore have little experience with or means of controlling migration, since that was under central control from Moscow for over 60 years. Since the new members are located on the central and eastern borders of Europe, which are among the largest gateways for migration, the challenge is all the greater.
By requiring the new members to integrate completely into the community, without taking into account the specific aspects of these countries’ geography, history, economics and politics, the European Union could have to pay a price for a hypocritical and blind policy that could give rise to unintended effects and even eventually compromise stability in the area.

Citation recommandée

Marie Fonds, «L’élargissement de l’Union européenne dans un contexte de sécurisation croissante des migrations:enjeux et conséquences pour les nouveaux membres de l’Est », (2006) 11-1 Lex Electronica. En ligne : http://www.lex-electronica.org/s/705.
Télécharger le fichier PDF

Aperçu PDF