Dualité de sexe et dualité de genre dans les normes juridiques

1 Centre de recherches et d’études sur les droits fondamentaux, Université de Paris X-Nanterre.

Résumé

L’objet de cette étude n’est pas d’analyser pour eux-mêmes les rapports sociaux de sexe ni même la façon dont le droit entérine ou induit ces rapports, mais de repérer les endroits et les moments où la règle de droit est « sexuée » ou à l’inverse « aveugle au sexe » – « genderblind », comme on dit « colorblind ». Nous nous intéresserons aux contextes dans lesquels le droit prend (ou ne prend pas) en compte la dimension du sexe et du genre, attache des conséquences
juridiques à la distinction homme/femme, autrement dit érige les «hommes» et les « femmes » en catégories juridiques, ainsi qu’aux raisons qui peuvent expliquer que, selon les cas, l’appartenance à l’un ou l’autre sexe constitue ou non une donnée juridiquement pertinente.

Citation recommandée

Danièle Lochak, « Dualité de sexe et dualité de genre dans les normes juridiques », (2010) 15-1, Lex Electronica En ligne : http://www.lex-electronica.org/s/327.

Licence

© Danièle Lochak

Télécharger le fichier PDF

Aperçu PDF