Sur deux points aveugles de la doctrine juridique: nouvelles considérations sur le dialogisme normatif

1 Professeur émérite à l’Université de Paris I Panthéon-Sorbonne.

Résumé

C’est ainsi. Je ne me souviens pas que depuis ce déjeuner de la fin de l’hiver 90, depuis cette rencontre et nos premières discussions à l’ombre du Panthéon évoquées par André Lajoie au début de son étude intitulée « dans l’angle mort de l’analyse systémale », nous ayons jamais vraiment interrompu la conversation qui nous avait réunis ce jour-là et qui, depuis, se poursuit autour des thèmes qu’elle sait si bien cerner et auxquels elle apporte toujours, à la fois, toute sa rigueur critique et toute sa créativité théorique. Je voudrais donc
que l’article qui suit soit un des moments de ce dialogue – de ce dialogue et de cet échange amical que j’entretiens avec Andrée Lajoie et qui, sous toutes ses formes, se prolonge – pour mon plus grand plaisir et mon plus grand profit – depuis maintenant plus de quinze ans.

Citation recommandée

Gérard Timsit, « Sur deux points aveugles de la doctrine juridique: nouvelles considérations sur le dialogisme normatif », (2010) 15-1, Lex Electronica En ligne : http://www.lex-electronica.org/s/310.

Licence

© Gérard Timsit

Télécharger le fichier PDF

Aperçu PDF