Reconnaissance, respect et sollicitude : vers une analyse intégrée des exigences de la dignité humaine

Abstract

La notion de dignité humaine déroute et attire les juristes. La décision récente de la Cour suprême du Canada dans l'affaire R. c. Kapp d'abolir le critère de l'atteinte à la dignité dans le cadre de l'analyse du droit à l'égalité a rappelé les périls qui guettent une analyse s'appuyant sur la dignité humaine. La richesse de ses significations est difficile à traduire dans une analyse qui ne soit pas purement subjective. La dignité humaine constitue pourtant la fondation sur laquelle sont érigés les droits et libertés de la personne ainsi qu'un guide indispensable dans leur interprétation. Prenant appui sur une typologie émergente de la dignité humaine, cet article vise l'élaboration d'un modèle d'analyse qui intégrerait les trois exigences de la dignité humaine : la reconnaissance, le respect et la sollicitude. Ces exigences reflètent les significations universelle et individuelle de même que les dimensions morale et corporelle de la dignité humaine. La considération simultanée des différentes exigences et significations de la dignité humaine rejoint l'approche préconisée par Emmanuel Kant et empêche d'avoir à choisir entre reconnaissance et redistribution. Une vision large et intégrée de la dignité humaine traduit la diversité des applications juridiques de la dignité humaine comme principe et comme droit et leur nécessaire imbrication. La combinaison des exigences de respect et de sollicitude requiert une attention aux réelles conditions sociales et économiques des êtres humains et une évaluation non condescendante des politiques sur les personnes vulnérables. L'attention à la réalité telle que vécue par la personne qui invoque une atteinte à sa dignité est nécessaire pour contrer à la fois la myopie d'une analyse formaliste ainsi que les écueils d'un concours de vulnérabilités auquel certains peuvent être tentés de se livrer.

English

The notion of human dignity is both disconcerting and attractive. The Supreme Court of Canada recalled recently in R. v. Kapp the difficulty of using human dignity as criteria of discriminatory policy. Its many meanings give human dignity its richness while at the same time making it difficult to formalise. However, human dignity is an indispensable guide in the interpretation of human rights. Drawing on an emerging typology of human dignity, this article aims at the development of a model of analysis that would incorporate all three requirements of human dignity: recognition, respect and solicitude. These requirements reflect the individual and universal meanings given to human dignity in Canadian jurisprudence.
Recognition combined with solicitude help ensure that rights and freedoms are given a substantive content. Respect for individual’s moral autonomy highlights the importance of all freedoms. Solicitude calls attention to the necessity of taking into account actual social and economic conditions of plaintiffs. The simultaneous consideration of the different requirements and meanings of human dignity make recognition and redistribution both possible. The combination of respect, solicitude and recognition helps to avoid the pitfall of both paternalism and formalism.

Recommended citation

Isabelle Martin, « Reconnaissance, respect et sollicitude : vers une analyse intégrée des exigences de la dignité humaine », (2010) 15-2, Lex Electronica Available at: http://www.lex-electronica.org/en/s/281.

Licence

© Isabelle Martin

Download the PDF file

PDF Preview