Et s’il était possible d’obtenir justice en ligne ?

1 Candidate à la maîtrise en droit (LL.M.) à l’Université de Montréal et agente de recherche au Laboratoire de cyberjustice de l’Université de Montréal. Membre du Barreau du Québec depuis 2009.

Résumé

Peut-être mieux connu sous son appellation anglaise d' «online dispute resolution» ou ODR, le règlement en ligne des différends réfère à la migration, vers Internet, des modes alternatifs de résolution des conflits, dont font entre autres partie la négociation, la conciliation, la médiation et l'arbitrage. Cet article présente d'abord brièvement les quatre procédés d'ODR les plus souvent rencontrés en pratique, soit la négociation automatisée, la négociation en ligne assistée par ordinateur, la médiation en ligne et l'arbitrage en ligne. Il examine ensuite les types de conflits qui trouvent actuellement une solution par l'entremise de l'Internet, conflits qui peuvent naître aussi bien sur la Toile qu'hors ligne. On y aborde, en troisième lieu, les avantages de la résolution en ligne des litiges, lesquels ont trait à la modicité, la rapidité, la souplesse et la convivialité, en insistant sur l'attrait tout particulier que cette nouvelle forme de justice présente pour les conflits résultant de la cyberconsommation. Puis, après un survol des arguments les plus souvent cités à l'encontre du règlement électronique des différends, on fait état du phénomène d'institutionnalisation de la résolution en ligne, qui investit aujourd'hui les cours de justice.

Citation recommandée

Cléa Iavarone-Tourcotte, «Et s’il était possible d’obtenir justice en ligne ?», (2012) 17-2, Lex Electronica En ligne : http://www.lex-electronica.org/s/135.

Licence

© Cléa Iavarone-Tourcotte

Télécharger le fichier PDF

Aperçu PDF