Le droit comme trompe-l’œil: l’exemple de la modernisation du droit de la santé

1 Professeure de droit, ENAP. Je remercie le Forum juridique de l’Association des professeurs de droit du Canada qui m’a permis de présenter une première version restreinte de ce texte lors de son Colloque tenu à Halifax en juin 2003. J’exprime aussi ma reconnaissance à Lucie Dagenais pour ses judicieux conseils ainsi qu’à la Faculté de droit de l’Université McGill où ce texte a été rédigé à l’hiver 2007.

Résumé

Le droit est un puissant outil de transformation du fonctionnement de la société. Andrée Lajoie le sait depuis longtemps. Surtout, elle sait que l’outil juridique, en dépit de son caractère formel, n’agit pas toujours dans la plus grande transparence. Elle connaît la complexité de l’univers juridique et n’a pas hésité à nous guider dans ses confins les plus obscurs. La constitutionnaliste et administrativiste a exploré presque tous les grands axes des pouvoirs publics. Depuis l’exercice des pouvoirs locaux et régionaux, jusqu’à la mise sur pied de grandes réalisations de la Révolution tranquille auxquelles elle a parfois été associée de près, comme les régimes publics d’assurance santé et le système d’enseignement supérieur, ou les enjeux plus récents comme la révision des pouvoirs fiscaux entre les différents ordres de gouvernement et le droit autochtone.
Son impressionnant parcours de chercheure et ses réalisations multiples inspirent à la fois admiration et humilité.

Citation recommandée

Marie-Claude Prémont, « Le droit comme trompe-l'œil: l'exemple de la modernisation du droit de la santé », (2010) 15-1. Lex Electronica En ligne : http://www.lex-electronica.org/s/329.

Licence

© Marie-Claude Prémont

Télécharger le fichier PDF

Aperçu PDF